Le pied d’athlète

Description du pied d’athlète

pieds d’athlète

Le pied d’athlète (tinea pedis) est une infection courante, persistante du pied, causée par une mycose qui se développe sur les tissus nécrosés du poil, les ongles et de l’épiderme. Les mycoses prospèrent en milieu chaud et humide tels les souliers, les bas et le plancher des douches publiques, des vestiaires et des piscines. Le pied d’athlète, se transmet par contact avec une coupure, une éraflure sous le pied. Le pied d’athlète est rarement transmis d’un animal infecté aux humains.

Certaines dermatites produisent des boutons ou des cloques qui ressemblent aux lésions causés par la teigne. Elles prennent le nom de la partie du corps qui est infectée.

Incidence et prévalence du pied d’athlète

Le pied d’athlète est plus fréquent chez les hommes de l’adolescence au début de la cinquantaine. Ceci est attribuable à l’hygiène personnelle et aux activités quotidiennes. Les personnes ayant un système immunitaire déficient, sont plus à risque.

Causes et symptômes du pied d’athlète

Il y a quatre causes principales des affections du pied.

Une démangeaison persistante à la plante du pied ou entre les orteils, plus fréquemment entre le quatrième et le cinquième orteil est causé par le trichophyton rubrum. La peau s’amollit à mesure que l’infection progresse, Il s’ensuit des rougeurs, de l’enflure et de la douleur au toucher. Plus tard, le pourtour de l’inflammation blanchit et la peau se détache graduellement. Il peut aussi y avoir une légère suppuration.

L’ulcération dans ce genre d’affection, le pelage de la peau s’accentue; la peau se fissure et devient susceptible aux infections bactériennes secondaires. L’infection peut alors se transmettre ailleurs sur le corps par le toucher ou par la contamination des vêtements ou de la literie.

Une autre infection du pied, communément appelée « pied mocassin » cause une éruption rougeâtre qui couvre le bas du pied en prenant la forme d’un mocassin. La peau affectée s’épaissit, blanchit et devient écailleuse.

Une quatrième forme d’affection du pied est inflammatoire ou vésiculaire; une série de sillons se forme sous la peau de la plante du pied le plus souvent dans la région du métatarse. La démangeaison est intense, mais la peau pèle moins.

Cette infection peut parfois affecter la paume des mains des personnes infectées. C’est une réaction du système immunitaire à la mycose qui provoque cette affection.

Diagnostic du pied d’athlète

L’examen clinique des symptômes permet au podiatre de poser son diagnostic. Le podiatre peut analyser un prélèvement de la partie lésée pour classer la mycose ou identifier une infection bactérienne. Le podiatre peut aussi faire une culture de prélèvement ou faire un examen du pied sous rayons ultra-violets.

Traitements du pied d’athlète

Les infections du pied peuvent disparaître spontanément ou persister durant des années. Elles sont difficiles à éradiquer et peuvent resurgir. On obtient les meilleurs résultats en traitant avant que les mycoses s’implantent solidement. On peut combattre les infections à l’aide d’agents antimycosiques.

Le plus souvent, un traitement de 4 à 6 semaines guérira l’infection; cependant, une infection plus répandue peut exiger l’usage d’agents antimycosiques plus puissants.

On aura recours aux antibiotiques administrés par voie orale pour une infection bactérienne.

 

Les informations fournies dans ce site Web ne remplacent pas l’examen, le diagnostic ou le traitement médical.